comment faire de la limonade maison soi-même

Comment faire de la limonade soi-même ?

Aujourd’hui nous allons faire une recette ancestrale !

comment faire de la limonade soi-mêmeNous allons faire de la limonade de sureau. C’est la tradition dans ma famille. Chaque printemps, dès que le sureau est en fleur, nous prélevons quelques fleurs pour donner du goût à une limonade gazeuse faites maison.

Alors comment faire de la limonade soi-même ?

C’est très facile, pas besoin de s’appeler coca-cola pour y arriver. (Le goût n’à rien à voir d’ailleurs.. il est bien meilleur que celui de cette eau sucré célèbre)

Le principe de la limonade maison

J’utilise un moyen mnémotechnique très simple pour me souvenir du principe de la recette:

  • 2 fleurs : sureau et tilleul
  • 2 grains : riz et raisins secs
  • 2 acides : citron et vinaigre
  • 2 ingrédients de base de la limonade : eau + sucre

Comment faire de la limonade de sureau soi-même: la recette en vidéo

Utiliser le bon récipient

Ma mère a utilisé avec succès, pendant des années, le même seau en plastique pour faire le mélange. Puis un jour elle a changé et ça n’as jamais marché. Le mélange a tourné et est devenu imbuvable ! 🙁

Ce genre de mélange est sensible, il faut trouver un récipient adéquat. Certains parlent de récipient en grès. Je n’ai jamais testé. Actuellement, j’utilise un grand récipient en plastique que j’ai acheté avec un kit pour faire de la bière.

Faire de la limonade soi-même

Quand je me lance dans une cuvée, je fais en général 5 litres à la fois.

Je prends tous les ingrédients que je mets dans le récipient. Ceci pendant 3-4 jours. Je brasse tous les jours un petit peu.

Puis quand le mélange change de couleur et devient pétillant. Il est temps de le mettre en bouteille.

J’ai un stock de bonnes vieilles bouteilles en verre avec un bouchon intégré.

Je remplis mes bouteilles à l’entonnoir avec juste une brève filtration au travers d’une passoire.

Je me souviens que dans mon enfance, ma mère construisait un savant système de filtration avec une tabouret retournée entre lequel elle tendais un tissus qui servait de filtre.

Moi, je filtre moins bien, mais finalement les petits grumeau qui passent au travers de la passoires ne sont pas gênant, au contraire, c’est le goût de l’authentique.

Il faut laisser un petit espace, ne pas remplir à raz-bord les bouteilles.

Attention, il y a une fermentation qui se produit. Les bouteilles sont mises sous pression. Il n’est pas rare que la limonade saute littéralement hors de la bouteille quand on l’ouvre !

ombelle de sureau.JPGbouilloire.JPGingrédients pour fabriquer la limonade de sureau.JPGcitron vert.JPGlimonade de sureau en fabrication.JPGlimonade après 3 jours de massération.JPGpassoire.JPG

Variations de la recette de la limonade maison

Quand j’étais enfant, j’étais fasciné par cette limonade. J’avais très envie de savoir comment faire de la limonade soi-même. Du coup j’ai imaginé aussi plusieurs autres variations de cette recette ancestrale.

limonade maison bleueJ’ai testé d’en faire un produit tout à fait original et étrange. J’ai inventé la limonade bleue !

J’avais simplement ajouté un peu de colorant bleu dans le mélange. C’était ma période nourriture colorée.

J’en suis revenu. Maintenant je suis plutôt pour l’idée de faire des aliments sains et naturels. Ainsi cette recette nous montre comment faire de la limonade soi-même rien qu’avec des produits naturels.

Mais je remarque quand même que j’y mets pas mal de sucre. J’aimerai bien faire une telle limonade de sureau avec moins de sucre, ou surtout avec autre chose qu’avec du sucre raffiné.

Je n’ai pas encore testé, mais je vais probablement tester avec du miel, ou du sucre de fleur de coco.

Le sucre est un aliment qui est déjà bien trop souvent présent partout, souvent ajouté pour nous droguer à certains produits. (exemple des chips qui sont “épicé” avec du sucre, de la maltodextrine et de la purée d’oignons… un beau mélange de sucre dans un produit salé !)

Cette limonade est mon petit plaisir du printemps. C’est un rituel de passage du printemps à l’été. Je n’en bois que pendant 2 semaines. (oui, le mélange ne se conserve pas très longtemps, le goût change sinon, et devient de plus en plus gazeux et acide..)

Du coup, je ne bois pas énormément de boissons sucrées. C’est le seul moment de l’année où j’en bois ! Mais on peut toujours faire mieux !

La recette de la limonade de sureau en détail

4.8 from 28 reviews
Comment faire de la limonade soi-même ?
 
Préparation
Temps de cuisson
Temps total
 
Comment faire de la limonade soi-même ? Pas besoin de sponsoriser coca-cola... c'est super facile de faire sa propre eau sucrée..
Auteur:
Type de recette: boisson
Cuisine: Cuisine amusante
Nb de portions: 25
Ingredients
  • 5l d'eau (cuite et refroidie si votre eau du robinet n'est pas de bonne qualité)
  • 500g de sucre (si vous tester avec d'autres variante sans sucre.. dite-moi..)
  • 1 poignée de sureau (ou tilleul)
  • 2 gros citrons coupés en tranche (non traité.. bio si vous tenez à votre peau !)
  • un peu de vinaigre (vraiment à la louche !)
  • 1 poignée de raisins secs
  • 1 cuillière à soupe de riz (j'ai pas encore très bien compris pourquoi.. mais ça marche !)
Instructions
  1. Mettre le tout dans un grand récipient (seau)
  2. mélanger un peu tous les jours
  3. Laisser reposer ~3 jours
  4. filtrer et mettre en bouteille (des bouteilles avec un bouchon tenant la pression. (Comme pour la bière artisanale)

 

A bientôt et santé !

PS: si vous aimez-cette recette et qu’elle vous a été utile… n’oubliez pas de mettre une bonne note avec les étoiles disponibles dans les commentaires…. merci 🙂

 

Et si vous aimez la cuisine amusante et que vous voulez encore plus de recettes, dès maintenant rejoignez le groupe des privilégiés de la cuisine amusante…

ebook pdf gratuit 30 idées de recettes de cuisine amusante pour épater vos invités
Rejoignez les abonnés à la lettre de nouvelles et recevez gratuitement la vidéo de la recette des pingouins amuse-bouche pour l'apéro. Ainsi que la recette détaillée dans un format imprimable.

De plus recevez le livre pdf: 30 idées de recettes de cuisine amusante pour épater vos invités!

  43Commentaires

  1. Super idée, de la limonade à faire soi-même! Merci de généreusement partager la recette familiale 🙂
    C’est incroyable que le matériau du récipient joue un rôle sur la réussite de cette mixture!
    Pour l’été, comme je suis trop paresseuse pour me lancer dans une telle recette, je me contente de faire infuser du thé froid ou de boire de l’eau aromatisée au concombre. Slurp.

  2. Sylvain   •  

    Au marché j’ai acheté un carton (bag in a box) de 5L de jus de pommes non-pasteurisé. En principe il se conserve plusieurs semaines ainsi. Mais le récipient avait une fuite et j’ai dû transférer le contenu dans des bouteilles en PET au réfrigérateur. Maintenant il est en train de fermenter et le mélange commence à avoir un goût acide caractéristique je crois que j’ai fabriqué du… cidre sans le vouloir !

  3. Martouf   •     Auteur

    Et bien te voilà fabriquant de cidre sans le vouloir !
    …et il est bon ?
    T’as osé goûter ?
    J’en ai jamais fait, il faudrait que je tente l’expérience 🙂

  4. Franck   •  

    Bonjour, est-ce que c’est la recette ORIGINALE de la LIMONADE ? Ou c’est un dérivé de ce qui est appelé la LIMONADE ?

    • Martouf   •     Auteur

      Bonjour,
      Je ne sais pas exactement ce que vous entendez par LA LIMONADE originale !
      … pour moi, une limonade c’est de l’eau sucrée au citron.
      Selon ce que je vois sur wikipedia et mon dictionnaire, la recette date du 17ème siècle. Cette boisson est gazeuse ou non…. Je ne connais pas la recette d’origine, mais en tout cas la recette que j’utilise est celle que ma famille utilisée depuis quelques générations… et ça donne une boisson gazeuse sucrée au citron…. mais pas que… elle est aromatisée au sureau.
      Je vous laisse tester. 🙂

  5. Martouf   •  

    J’ai testé en remplaçant le sucre par du sucre de coco… mais c’était pas terrible…
    Le sucre doit vraiment être un ingrédients fondamental de la réaction (pour faire pétiller)…. et pas juste pour donner du goût sucré… donc n’importe quel édulcorant ne fonctionne pas….

    Est-ce que quelqu’un à fait d’autres tests ?

  6. laurence veya   •  

    c’est vrai qu’elle est bonne limonade et ma grand-mère utilisait les même ingrédients et les grains de riz indispensables pour la fermentation semble-t-il… je ne comprends pas très bien pourquoi. Par contre, au lieu de petits raisins secs, elle mettait quelques figues sèches…

    • Martouf   •     Auteur

      Merci pour ce merveilleux commentaire.
      C’est vrai que je n’ai jamais non plus compris pourquoi il faut mettre des grains de riz…. J’aimerai bien savoir…
      Est-ce que quelqu’un a une idée ??

      Bonne idée les figues sèches. Je vais tenter pour ma prochaine cuvée. J’ai une copine qui a mis des dattes à la place des raisins secs.. ça semblait être pas mal non plus.
      Merci de nous aider à faire avancer cette recette ancestrale !
      .. santé !

      • Sopek   •  

        Bonjour Martouf !!! merci pour ta recette de limonade gazeuse, (je connais un autre méthode avec du Bicarbonate de sodium).

        En tout cas, pour répondre à ta curiosité pour l’ajoute du riz, je pense que c’est pour “avoir ou provoquer” la fermentation. Et tu me demanderais comment je peux en déduire ça ??!!! hé bien, étant donner que je suis Asiatique et que la fabrication de l’alcool de riz est l’une des boisson principal de l’Asie… c’est que on se serve du riz cuite pour fabriquer de la poudre de fermentation (concentrer de germes) pour fermenter le riz ou riz gluant pour faire de l’alcool de riz.

        Voilà ma petite explication.

        • Martouf   •  

          Merci pour ce commentaire très très intéressant.

          En effet, la grande question c’est d’où viennent les levures ?
          … Effectivement le riz est une piste probable. Une autre personne me disait que certaines recette disent de ne pas laver les fleurs.. aussi pour laisser les levures qui sont dessus.

          Peut être que c’est un mix de plusieurs levure de provenance diverses.

          Passionnant, ça donne envie de tester un peu plus.

          PS: hier j’ai mangé un plat coréen avec des boulettes de riz très caoutchouc… donc ça me faire rire d’entendre parler aujourd’hui de rit gluant.. c’est à la mode 🙂

          Santé !

          • Sopek   •  

            hé bien pour le riz gluant, c’est vrai que ça colle de partout, mais le goûte sucré de ce riz, fait sa renommé pour le dessert dans tout l’Asie.

            Et tu as été parti manger Coréen et tu n’a même pas bu du Soju, c’est un sacrilège !!!! lol

          • Martouf   •     Auteur

            Non.. pas de soju…. J’irai me plaindre chez mon collègue qui habite à Séoul pour qu’il me fasse goûter la prochaine fois qu’il passe au bureau….

    • Martouf   •     Auteur

      Merci pour votre commentaire très très intéressant. Il est donc possible de réussir cette limonade sans utiliser de grains de riz ! 🙂
      Je ne pensais pas non plus qu’on pouvait la garder si longtemps la limonade, tout au plus j’en ai gardé une 2 mois. Mais elle commençais à devenir très acide et trop gazeuse. Du coup je vais retenter de la garder plus longtemps.
      Est-ce qu’il faut des conditions particulières pour la garder ? Au frais ? à la cave ? (C’est ce que je lis sur votre blog)
      Votre histoire est sympa. Je vois que vous enlevez le zeste des citrons et que vous en mettez plus que moi. Je vais tester aussi 🙂

      Sinon, j’ai quelques peu parcouru votre site et c’est une véritable mine d’or. J’aime bien la partie conservation. Ce sont des choses que l’on ne fait plus trop à notre époque.

      Merci et santé !

  7. Pierre-Yves Muriset   •  

    J’ai fais une première combée qui à eu de la peine à démarrer mais après quatre jours le résultat était là. Les petites bulles sont venues. Je l’ai faite dans ma grande casserole en inox…était-ce judicieux au vu des remarques qui précédent? J’ai directement remis une couche. Léger rinçage du récipient utilisation d’un ris pas trop raffiné et un peu plus de vinaigre. Oh miracle la sauce a prise. Un peu plus trouble que la première mais aussi bonne et plus gazeuse. Par soucis d’économie j’ai récupéré les grains de raisin et les ai servi avec du sorbet et pour les rondelles de citron elles servent pour la décoration des cocktails. Un peu de rhum ou de gin avec cette merveille et le tour est joué.

    • Martouf   •     Auteur

      Fantastique !
      Merci de ce retour d’expérience. Chez moi cette année, c’est vrai que ça a eu un peu de peine à démarrer. J’ai du attendre le 4ème jour pour que ça commence à devenir gazeux et finalement en bouteille, ça pousse bien !!

      Je suis en pleine discussion avec un brasseur de bière bidouilleur avec qui on tente de comprendre le processus de fabrication. Selon lui, il y a tellement de sucre que rien ne va arrêter la levure… donc c’est juste une question de temps pour que ça gaz à fond…. Il a fait une mesure… sur de l’eau sucrée et de la levure et il est arrivé à 25 bars de pression sur la bouteille !!
      … il ne comprends pas comment la bouteille ne fini pas par exploser….
      Moi je pense que c’est par ce que je bois la limonade rapidement.
      Brigitte dans le commentaire ci-dessus, dit qu’elle garde ses bouteilles jusqu’à 1 année…. c’est fou !

      On continue les expériences !
      … c’est sympa tes récupérations en tous genres… ça fait envie. mmh 🙂

  8. Un vrai régal   •  

    Un vrai régal !!!
    Un vrai rappel de mon enfance chez mes grands-parents.
    Vous ne me rajeunissez pas vraiment pas plus que mon petit frère (57ans) à qui je lui en ai servis un verre ce week-end sans lui dire ce qu’il buvait.
    Il fut scotcher.
    Merci je ne trouvais plus la recette.

    • Martouf   •     Auteur

      Merveilleux !
      Très heureux d’avoir pu vous aider à retomber en enfance 🙂 (ainsi que votre frère)

      C’est vrai que cette limonade me rappel aussi toujours mon enfance même si elle est moins lointaine que pour vous.

      Santé !

  9. Julie   •  

    Bonjour,

    Pour ma part je fais à peu près cette recette aussi dans un bocal en verre de 5L et ça marche très bien, enfin je crois, j’en ai jamais goûter d’autres…

    Dans la mienne je mets : environ 4.5L d’eau (froid du robinet), un peu moins de 400g de sucre de canne complet (donc pas raffiné) ou de rapadura (pour cette dernière j’en mets encore moins), 1/4 d’un verre de vinaigre blanc, 1 ou 2 citrons jaunes en fonction de la taille et c’est tout !
    Quand c’est la saison je mets du sureaux aussi…

    Pas de riz ici ni de raisin.
    Pour dire vrai je trouve que ma limonade à le goût exact du Kombucha, on s’y tromperai

    J’ai l’intention tout à l’heure d’en faire avec du gingembre… Je viendrai donner le résultat

    Merci pour le partage

    • Martouf   •  

      Merci pour votre précieuse contribution.
      Comme quoi il y a plusieurs recettes qui marchent. J’ai aussi envie de tester à d’autres saisons, histoire de voir ce que ça donne sans sureau…. 😛

      C’est vrai que Kombucha et Kéfir sont souvent des références pour le goût des ces boissons à base de levures ambiantes….

      Et alors à propos du gingembre ? … C’est bien ?
      Santé !

  10. Clovis Totenkopf   •  

    Bonjour/bonsoir.

    J’ai cherché vainement des recettes de limonades, celle-ci me paraissait sympa, j’ai scrupuleusement tout suivi la lettre, mais au final elle avait un goût pas terrible du aux raisins qui avaient diffusé leur goût dans l’eau et au sucre de canne.

    Tout a fait buvable, mais vraiment pas fameuse. Mon beau-père m’a alors parlé que lors de son enfance, ils faisaient eux-même la limonade, il ne se souvenait plus de la recette, mais il m’a indiqué qu’il y avait de l’eau, du sucre, du citron en rondelles et… c’est tout.

    J’ai donc essayé la recette avec vos proportions dans une grande cuve en grès. J’ai essayé 15 litres d’eau, 1.5kg de sucre et 6 citrons coupés en rondelles, lesdites rondelles juste jetées dans l’eau et laissées comme ça, flottant dans la cuve.

    La précédente recette avait été au soleil et avait légèrement bullé au bout de trois jours, craignant la macération, je me suis empressé d’embouteiller, mais zéro bulles a l’ouverture…

    La ça fait trois jours, un jour au soleil et deux en intérieur pour cause de pluie, et ça bulle déja naturellement! Mon beau-père m’a suggéré d’attendre demain pour embouteiller et de laisser reposer quelques semaines a la cave.

    J’ai fait goûter a ma femme et ma fille la précédentes recettes, elles l’ont bu, mais sans plus, et la toutes les deux piochent dans la jarre tellement ça leur plait!

    Donc je suis sincèrement dubitatif quant a l’utilité du riz et du raisin…..

    • Martouf   •  

      Merci de votre témoignage. En effet, la fabrication de limonade n’est pas une science exacte.
      J’ai aussi eu parfois, avec la même recette des résultats différents.
      Cette année par exemple, plusieurs personnes m’ont dit avoir eu besoin de plus de temps. Ce n’est qu’au bout de 4 jours que les premières bulles se sont montrées.
      Puis j’ai embouteillé le 7ème jour.
      Sinon, personnellement, j’ai toujours laissé la cuve dans ma cuisine, donc ni vraiment au soleil ni vraiment à l’ombre.

      En ce qui concerne le riz et les raisins, je dois dire que je ne sais pas non plus à quoi ça peut servir. Une piste, est que ce sont des sources potentielles pour les levures qui vont travailler le mélange.

      Certaines personnes, mette aussi des figues et de dattes et ça semble être semblable.
      Finalement comme toute recette de cuisine, il faut expérimenter et la remixer à sa sauce 🙂 et ne pas oublier de partager ses essais à la communauté 🙂
      Donc merci.

  11. francois   •  

    Bonjour à tous, je ne peu pas l’affirmer avec certitude mais il me semble que les raisins secs, les fleurs de sureau et les fruits car ces levures sont très présentes sur la peau d’ou l’intérêt d’utiliser des fruits non traités pour apporter les levures nécessaire à la fermentation et les grains de riz vont libérer des enzymes qui vont aider dans un premier temps à hydrolyser le sucre afin que les levures puisse l’ assimiler et ainsi créer nos petites bulles de CO2. Bien sur il faut éviter le soleil excellent destructeur de micro-organisme notamment grâce aux UV et une température supérieur à 20°c votre liquide ne pourra pas garder le CO2 dissous dans le liquide et une fois le sucre consommé pour la fermentation le processus et terminé (plus de production de gaz).
    Pour finir j’ai hâte d’être au printemps pour essayer cette recette.

    • Martouf   •     Auteur

      Merci pour votre excellent commentaire.
      En effet, je pense que vous avez bien analysé la chose…. ça me parle.

      C’est vrai que je n’ai jamais trop bien fait attention aux conditions de la réaction, histoire que ça se passe bien.. au frais… et pas au soleil….

      Intéressant l’histoire de riz qui apporte des enzymes.
      Ça explique pourquoi parfois ça marche aussi sans….. mais en moins bien.

      Bon.. et bien on se réjoui, déjà du printemps ! 🙂
      Bon appétit..

  12. Fialho   •  

    il vaudrais essayer a mon idée avec quelque grain de levure de boulanger pour la fermentation (c’est la mémé levure que dans la bière ) a la place du sureau

  13. Martouf   •     Auteur

    Excellente remarque, ça me donne bien envie de tester !
    …. ainsi on pourra vraiment savoir si les levures viennent du sureau ou pas 🙂

    Bonne journée

  14. Pingback: liste des aliments qui font péter - Martouf le Synthéticien

  15. Julien   •  

    Bonjour, j’ai suivi votre recette et au bout de 3 jours a température ambiante entre 20 la nuit et 25 la journée, le liquide a moisi, en surface et les citrons aussi. J’ai mis des figues sèches a la place des raisins secs sinon c’est la même recette que vous. Comment ça se fait ? Si vous une réponse

    Merci

    • Martouf   •     Auteur

      Bonjour,
      Triste… 🙁
      Alors je ne sais pas trop ce qui a pu arriver. Ça m’est aussi arrivé parfois que le mélange “tourne”. Mais c’est toujours très difficile de savoir pourquoi !
      Dans quel récipient vous avez mis le mélange ? C’est souvent ça qui change la donne d’après les expériences de diverses personnes. Ma mère quand elle a changé son seau habituel pour un nouveau n’a jamais réussi à faire de la limonade dans le nouveau !
      Moi je prend toujours bien soin de bien nettoyer mes bac avant. Car je les stocks à la cave où il y a de la moisissure. Je n’ai jamais eu de soucis, sauf la fois où j’avais mis du sucre brut à la place du sucre raffiné !

      Peut être que c’est les citrons qui avaient un début de moisissure pas encore visible ? ou les figues ? mais sèche ça me semble moins probable.

      Les observation de cette année, c’est que ça va plus vite chez tous les gens à qui j’ai demandé. Moi j’ai goûté après seulement 1 jours et ça me semblait déjà bon !… (mais j’ai quand même attendu 3 jours)
      Donc peut être qu’avec une pointe de moisissure quelques part et ça s’est développé à toute vitesse.

      C’est les aléa de ce genre de recette. Ce n’est que partie remise. Un jour ça ira mieux !

    • gallez   •  

      j’aurai juste une question votre mélange est t’il à l’abri de l’air?
      si vous essayez dans un pot en verre style le parfait fermer, après 3 jour vous verrez qu’il y a une pression dedans, mettez en bouteille à ce moment la,

      les gaz doivent pouvoir sortir et l’air ne peut rentrer, mon père me disait que faute de mitigeur la bouteille devait être pleine et si il y a évaporation ajouter de l’eau, ici on ne risque pas l’évaporation vu que le temps est faible, autre question? le liquide n’est pas obligatoirement louper à cause de la moisissure, voyer une choucroute à sa fabrication dans un seau sans couvercle adapter, le jus en surface est tout vert…..
      je veux dire si c’est dans un goulot et quel ne descend pas dans la préparation il y a des forte chance que le gout n’est pas altérer, à voir.

      je pense que le récipient n’est pas adapter, pour les petites quantités.
      j’utilise une dame Jeanne de 5 litres et je mets un bouchon en liège de bouteille de cidre pour éviter l’entrée de poussière,(le bouchon n’est pas étanche ) un jus de pomme commence à fermenter avec changement de gout après trois jour, (vois si le temps n’est pas trop long)?? penser à gouter avant pendant et après, c’est intéressant de vivre le changement dans ses étapes.

      une semaine après je met en bouteille de limonade et je laisse fermenter. (trop de sucre égale trop de pression et risque de monter du taux d’alcool) attention pour les enfants.

      bonne chance,

  16. Denis   •  

    Je me renseigne auprès d’une experte en ferment chez Danone…
    On peut mettre en cause la “trop” saine alimentation
    Une bactérie a besoin de 35 a 60 degrés régulier pour se développer et ainsi faire le gaz carbonique
    Un riz précuit serait trop propre. Le sureau dans les champs serait peut etre pas assez “sale”
    Citrons bio nécessaire pas simplement par choix mais les pesticides pourraient interrompre ou bloquer la fermentation.
    Ca fait 15 jours que j’essaye de mettre mes bouteilles au soleil… mais pas le moindre beup!
    Je l’ai fait dans un pot en grès puisque cela avait été évoqué.

    Le fait du bidon plastique fonctionne… oui car la culture de bactérie reste malgré un lavage soigneux. Ainsi ça fait comme le kéfir (boisson ou yaourt), il y a toujours une “base” de départ de ferment.

    J’attend de plus amples infos.
    voila

    • Martouf   •     Auteur

      Merci pour cette contribution très intéressante.
      Depuis quelques mois je me penche un peu plus sur les micro-organismes, et c’est fascinant !

      Nous autres être humains ne sommes qu’une communauté de 100 000 milliards de bactéries !
      Nous sommes composés de plus de bactéries que de cellules !
      Ainsi nous avons une vie symbiotique entre les cellules et les micro-organismes.

      Depuis Pasteur, notre société a peur des microbes…. mais en fait nous sommes ces microbes !
      Ce qu’il faut comprendre, c’est que comme dans dans toutes société, il y a des gens qui sont bienveillants d’autres malveillant… et il y a une majorité de “moutons” opportuniste qui se mettent à suivre la majorité !

      C’est sur ce principe qu’il existe maintenant des souches de “microorganismes efficaces” commercialement appelé “EM”, mais qui en fait sont ceux qui composent le sol d’humus de la forêt la plus proche de chez soi.
      L’ajout dans un milieu vivant de quelques micro-organisme bienveillent en pleine santé suffit à “booster” les micro-organisme bienveillant qui serait trop faible dans un milieu.. et ainsi décider la masse de “mouton” à suivre.
      Pasteur ne voyait que le 10% d’individus néfastes, comme tout policier ne voit que les individus néfastes dans une ville…

      Donc cultivons les micro-organismes. Renforçons les avec des bienveillants. (c’est peut être ce que l’on fait quand on ajoute des levures, des champignons de Komucha ou kefir) … et pouf… Tout va bien aller.
      Alors que si l’on balance des -icides en tous genre… c’est comme si on éliminait la population d’une ville car il y a 10% de gens malveillants !

      Ainsi un plastique rempli de fongicide ne permettra peut être pas l’apparition de fermentation par des levures…

      Il est connus maintenant depuis peu, que notre appendice, qui ne semblait servir à rien, est en fait une réserve de secours de micro-organisme bénéfiques qui peuvent recoloniser son intestins après avoir eu des problèmes gastriques !
      Donc oui, on peut vivre sans appendice…. mais c’est quand même utile, sinon on doit consommer du bio-florin ou des aliments fermentés pour recomposer sa flore intestinales.

      Ma yogourtière fonctionne vers 34°-37°C … c’est là que le développement des micro-organismes semble bien fonctionner. D’ailleurs… ce ne serait pas la température du corps humain ?? … un hasard ? non… je ne pense pas !
      Peut être que c’est trop chaud au soleil ?

      Ça me donne envie de me lancer dans l’expérimentation. 🙂
      Bon.. et bien si vous avez des infos supplémentaires, merci de partager.
      Bonne chance.. et j’espère que cette fois ce sera la bonne !

      • Florian Bolgar   •  

        Bonjour,
        Merci pour cette recette, que je vais de ce pas tester. Une remarque par rapport à votre message: je suppose que la yaourtière fonctionne vers 34-38°C car c’est la température de l’estomac d’un veau (ou du mammifère duquel on a pris le lait) ?

  17. Forestier   •  

    Bonjour,
    J’ai essayé votre recette en moindre proportion. Après 3 jous de brassage aucune fermentation constatée. Je transvase dans des bouteilles en verre après filtration (liquide opaque). J’ai ensuite mis mes bouteilles au frigo pour cause de départ en vacances pour 3 semaines. À mon retour j’ouvre une bouteille et pitchhhhhhh!!!! La fermtation est lancée. Autant de bulles que dans un champagne, je suis agréablement surpris par le goût mis à part l’odeur à l’ouverture. Une belle réussite merci, les enfants adorent et malgré le sucre, la flore présente vient enrichir leur microbiote…bravo

    • Martouf   •     Auteur

      Excellent !
      Très joli récit !
      En effet, tout ce qui fermente est parfois mystérieux. Mais en général si ce sont les bons mircro-organisme, c’est bon pour la flore intestinale ! 🙂
      Santé !

  18. gallez   •  

    Bonjour belle recette
    je fait mon cidre moi même et pense passer à l’hydromel, même principe enfin presque,
    juste une question pourquoi du vinaigre?
    le principe du co2 se construit par la transformation du sucre en alcool, le fait de vider dans un flacon fermer hermétiquement emprisonne le gaz, (penser à utiliser des bouteilles assez épaisse) le reste n’est qu’une question de chimie…ou alchimie,
    que vous utilisiez du citron ou de l’orange, ou encore un autre fruit cela ne change rien sauf pour le gout, quand au vinaigre il n’apporte pas vraiment une amélioration, voir peut être le contraire.

    pour l’instant tous le essais réaliser se font à l’abri de l’air, excepter pour la réalisation du vinaigre de miel ou autres, car à l’inverse la lumière et l’air font tourner l’alcool.

    bon amusement, et si vous voulez faire plaisir à votre mari il vous faut une bouteille de minimum 5 litres, un barboteur, du jus de fruit, et vous obtiendrez après un mois, un magnifique vin apéritif à prix très démocratique, et en surplus une levure pour réaliser du pain.

    bonne amusement à tous
    claude

  19. Pingback: Recette de la limonade de sureau - Martouf le Synthéticien

  20. Anahata   •  

    Bonjour, merci pour cette recette ! Je teste cet après-midi avec le sureau du jardin, dans une dame jeanne mais sans raisins secs ! J’ai hâte, je reviendrais vous parler du résultat !

    • Martouf   •     Auteur

      Chouette !
      Je me réjoui d’avoir des infos !
      Moi j’arrive au bout de ma première série de 5l de la saison. Mais on dirait que c’est plus lent que l’année dernière. On dirait que c’est fini… mais ça ne pétille pas beaucoup ?
      On verra…

  21. Frederique Pommarat   •  

    Merci pour cette recette super intéressante que je vais tester (avec sucre roux, et sans sureau introuvable en Crète…)! Une question: faut-il recouvrir le récipient pendant la macération?

  22. Danielle   •  

    Quand j’étais enfant j’allais passer des vacances dans un petit village des Vosges où dans chaque ferme
    la limonade était la boisson principale après les travaux des champs et des bois. Chaque ferme avait sa recette
    Dans un récipient émaillé :
    10 litres d’eau
    1kg de sucre
    100gr de raisins secs ou 6 figues
    Quelques rondelles de citron bio
    1/2 verre de vinaigre
    Suivant le temps il faut compter entre 3 à 5 jours pour la fermentation et mettre en bouteilles
    Bonne dégustation

  23. Damien   •  

    Bonjour, je vais essayer de faire votre limonade, qui m’a l’air très bonne, mais une question subsiste : faut-il fermer le récipient lorsqu’il fermente les 3-4 jours ? J’ai une cuve comme la votre, que j’avais acheté pour faire de la bière, et j’avais dû le fermer pour le bon fonctionnement du processus de fermentation (avec le barboteur installé). Pensez vous que c’est similaire ?
    Bonne journée

    • Martouf   •     Auteur

      Bonjour,
      Alors moi je procède de la même manière que pour la bière. Je ferme le récipient. Je trouve que c’est mieux.
      Quand j’étais gosse ma mère utilisait un sceau et elle posait un tissu humide par dessous. Ça ferme en partie hermétiquement la chose.
      Mais je pense que ça doit quand même fonctionner même sans avoir de fermeture hermétique.
      Bon essais… et bonne dégustation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Noter cette recette: